ApéReiff : des jus et des vins de fruits belges.  Une passion au-delà des générations.

 

De l’envie de partager les bienfaits du verger de la propriété familiale en Brabant wallon, est née une passion, puis un métier transmis de génération en génération.

 

L’histoire commence dans les années 1960. 

Ernest REIFF et Georgine ELOY, les grands-parents paternels de Guy, créateur d’ApéReiff, habitent au Mesnil, un hameau calme et campagnard de Braine-l’Alleud. 

Pour arrondir ses fins de mois, ils rendent des services dans leur quartier.  Georgine fait des ménages dans une villa occupée par des bruxellois les week-ends et Ernest y fait parfois du jardinage.  Les DERAMAIX et les REIFF deviennent amis.  Ils discutent souvent entre eux en se réunissant les uns chez les autres, et se découvrent une passion commune : le vin.  Il est décidé de planter des vignes sur un ancien mur ensoleillé de la propriété des DERAMAIX.  Malgré leur envie de bien-faire, le vin produit avec les fruits n’a pas la qualité escomptée…

Ils continuent leurs expériences avec d’autres fruits : les pommes du verger.  Et là, surprise, le produit est fantastique !  Il sera décliné en plusieurs version : jus bien sûr, cidre et vin.  Tout le monde peut y goûter et José REIFF, le père de Guy, alors âgé de 16 ans s’y intéresse également. 

Ernest avait tenté d’autres recettes, notamment à base de rhubarbe, un délice souvent trop apprécié des gens de passage…

 

En 1972, les DERAMAIX vendent leur propriété et les parents de Guy, alors haut comme trois pommes, l’achètent !  José continuera les expérimentations diverses avec ses enfants comme apprentis : chez les REIFF, on cueille et on transforme, les pieds dans une bassine pour écraser ou en faisant macérer des batonnets de pomme dans des sacs fermés pendant 24h avant d’en extraire le jus à l’aide d’une presse archaïque.  Des vins de groseille, sureau et rhubarbe seront fabriqués avec bonheur en plus des déjà célèbres cidres et vin de pomme.

 

Au décès d’Ernest en 1979, on trouve d’anciennes bouteilles qui ont bien vieilli, les recettes sont bonnes !

 

Guy, en fera son métier dès les années 1990.  D’abord comme petit artisan, en vendant le surplus non consommé par la famille sur des marchés et foires artisanaux.  Encouragé par les bons retours, il devient vite indépendant à titre complémentaire et depuis plus de 10 ans, il en a fait son activité principale.  En 2019, il se lance en société avec ApéReiff.  Même s’il se concentre surtout sur son jus de fruit de qualité, il continue à transformer le produit, cherchant chaque fois de nouvelles recettes pour les amateurs de vins.

Depuis quelques années, la quatrième génération : Nicolas et Thomas REIFF, aident leur papa à la fabrication et à la manutention. 

 

Sans toute cette énergie familiale, rien ne serait pareil.